Association Cyclamen

Accès rapide

Vous êtes ici : Accueil > Pétale "RANDONNEES et EDD" > Propositions d’activités > Approche artistique

Approche artistique

  • Publié : 30 juin 2015

Land – Art

Le Land-Art est une tendance de l’art contemporain, utilisant le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, rocher, etc.). Le plus souvent, les œuvres sont à l’extérieur, exposées aux éléments, et soumises à l’érosion naturelle ; ainsi, certaines disparaissent. Ce sont des oeuvres éphémères et il ne reste que leur souvenir photographique.

- Land art par apport de matériau :
Laisser aux enfants le soin de ramasser , sans casser, des éléments naturels : végétal, minéral, en pensant ou pas à une représentation possible (réaliste ou imaginaire).
En arrivant sur un des lieux conseillés dans les fiches, laissez les enfants trouver l’espace sur lequel ils auront envie de créer (seul ou à plusieurs).

- Land Art par inscription, sur le sable des petites plages

Attention à ne pas déplacer des galets sous lesquels on trouve, au bord des rivières, une micro faune.

Les p’tits moulins

Activité extraite du classeur "Ricochet, Ressource" – Fondation de France, Réseau Ecole et Nature (page 63).
Avec le moindre filet d’eau courante, il est possible de faire tourner un moulin.

Objectifs :

1. Jouer avec l’eau et le mouvement.

2. Procurer le plaisir du bricolage et de l’invention.

3. Donner libre cours à l’imagination.

Matériel :

1. des éléments issus du milieu naturel

2. ficelles et couteaux

3. grelots, tubes…

Déroulement de l’activité
Les éléments essentiels d’ un moulin sont l’axe, les pales et les supports. Voici quelques suggestions pour réaliser des moulinets avec des éléments naturels ; il s’agit d’exemples à titre indicatif que chacun peut adapter aux éléments disponibles dans le milieu.

- Poids plume

Un jonc ou une paille de blé, d’avoine, forme l’axe.
Faire deux fentes et y glisser deux feuilles de buis.
L’anneau fait entre le pouce et l’index de chaque main peut servir de support.
Descendre les mains à un centimètre du niveau de l’eau.

-  Mi-lourd

L’axe est constitué d’une baguette de noisetier ou de cornouiller sanguin fendu en croix à mi-hauteur pour recevoir les pales.
Celles-ci peuvent être faites de 2 feuilles de laurier, des tiges d’ombellifère aplaties, des planchettes taillées dans du tilleul, de l’aulne…, ou avec 2 morceaux de cagettes.
Faire des fentes pour insérer les pales dans l’axe en faisant pivoter la lame du couteau.
Pour les supports , tailler deux fourches suffisamment ouvertes pour ne pas coincer l’axe.

- Musicien

Ajouter un ou deux grelots aux extrémités de l’axe.
Accrocher avec de la ficelle un tube (à cigare, à médicaments…), contenant quelques graviers sur l’axe.

A vérifier :

1. Les pales plongent-elles suffisamment dans l’eau ?

2. L’axe est-il bien cylindrique ?

3. Les supports ne freinent-ils pas l’axe ?

4. Le courant est-il assez fort ?

Tableaux


Plusieurs propositions

1. Laisser l’enfant collecter des éléments naturels qu’il pourra coller sur sa "toile" (en utilisant un carton et du scotch double-face ). Profiter d’une pause pour réaliser une œuvre unique réaliste ou non.

2. Laisser l’enfant récolter des éléments naturels qu’il pourra frotter sur sa "toile" (en utilisant un carton). Profiter d’une pause pour réaliser une œuvre unique réaliste ou non.

3. Quête couleur ?

4. Réaliser une aquarelle (bloc dessin et crayons couleurs).

5. Réaliser des empreintes d’écorce.

6. Réaliser des contours de feuilles ( le plus possible de formes différentes)

7. Réaliser un croquis du pont de l’abîme (avec un calque)

8. « Croquer » le paysage juste dans ses grandes lignes puis colorier à la craie sèche.

9. Prendre des photos numériques (Zoom+paysage). Les tirer sur papier. En classe les découper puis réaliser un tableau.