Association Cyclamen

Accès rapide

Vous êtes ici : Accueil > Pétale "NATURALISTES" > Actions de terrain > Le petit rhinolophe, une chauve souris rare qui semble se plaire à Héry sur Alby

Le petit rhinolophe, une chauve souris rare qui semble se plaire à Héry sur Alby

  • Publié : 12 février 2015

Le petit rhinolophe en général ...

Cette petite chauve-souris, grosse comme le pouce, est facile à reconnaître lorsqu’elle est posée. Elle se suspend dans le vide enveloppée dans ses ailes, ressemblant à un petit parapluie fermé, alors que la plupart des autres espèces préfèrent garder le ventre en contact avec la paroi, les ailes repliées le long du corps. Son nom de rhinolophe lui vient de la forme particulière de son nez présentant une expansion cutanée en forme de fer à cheval.
Les femelles se regroupent en colonie pour mettre bas leur unique jeune entre mi-juin et début juillet. Celui-ci est capable de voler vers 4 semaines.
Les gîtes de reproduction sont souvent des greniers ou des granges. Par contre l’hiver, les grottes sont recherchées pour l’hibernation.
Il chasse dans les forêts feuillues, les ripisylves, les bocages, les vergers, les jardins et les pâturages, en général dans un rayon de 2,5 km de son gîte mais peut aller jusqu’à 6,5 km. Comme toutes les chauves-souris d’Europe, il est insectivore, et se nourrit de petits diptères (tipules et moustiques), hyménoptères , petits papillons de nuit, petits coléoptères et araignées.
Outre le maintien de ses gîtes et de ses terrains de chasse, le Petit rhinolophe a besoin de haies pour se déplacer ; il est aussi lucifuge et redoute les éclairages publics ou les bâtiments éclairés. Du fait de son vol assez bas, il est également souvent victime de collision avec les véhicules.
Comme toutes les chauves-souris, il est protégé mais l’espèce est en outre classée en annexe II de la Directive Habitats par l’Europe, c’est-à-dire qu’elle est reconnue « d’intérêt communautaire ».
Ses effectifs ont beaucoup chuté depuis les années 1950, partout en Europe, en particulier à cause de l’utilisation de pesticides.


(Photo Olivier Laurent)

... en Haute Savoie et à Héry sur Alby en particulier

En Haute-Savoie, sa présence est avérée dans 3 grottes d’hivernages, comptant chacune de 2 à 6 individus, et dans 2 sites d’estivages, avec là aussi quelques individus. Mais aucun site de reproduction avérée de l’espèce n’était encore connu dans notre département.
Or cette année, la découverte par hasard, à Héry sur Alby, d’une colonie de reproduction avec au minimum 30 adultes et 8 jeunes vient apporter la preuve de la reproduction de cette chauve-souris dans notre département. De plus, une semaine plus tard, une habitante de la commune appelait pour signaler la présence d’une colonie de 100 à 150 individus chez elle !
Ainsi la commune de Héry sur Alby se révèle donc être d’un intérêt particulier pour le Petit rhinolophe en Haute-Savoie.

J-C Louis - LPO 74*

*La LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), contrairement à ce qu’indique son nom, ne s’intéresse pas qu’aux oiseaux mais à l’ensemble de la faune sauvage.